• Guérir Corps et Âme

ANGINE et ANGINE DE POITRINE

Décodages émotionnels extraits du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies " de Jacques MARTEL.



ANGINE (EN GÉNÉRAL)
L’angine est caractérisée par un resserrement au niveau de la gorge, dû à une inflammation aiguë du pharynx.

Il y a quelque chose qui ne « passe pas », une émotion bloquée qui m’empêche de dire à mon entourage mes véritables besoins.


J’ai le sentiment qu’en serrant la gorge (chakra ou centre d’énergie de la créativité et de l’expression), je ne peux exprimer ce que je vis et ce que je ressens par rapport aux autres et je continue à mettre inutilement l’attention sur cette croyance. Je dois trouver ce qui m’a amené à penser à cela. Je peux habituellement trouver une réponse dans les dernières 48 heures précédant le malaise. Serait-ce une légère irritation (conduit enflammé) ou une petite frustration que je n’avale pas et qui subsistera jusqu’à ce que je change mon attitude et mes pensées ? « Pas question d’avaler cette histoire » même si cela « me met le feu à la gorge ».


Ce peuvent aussi être des pensées noires et négatives par rapport à quelqu’un ou à une situation. Y a-t-il quelque chose que je veuille absolument « attraper » ; comme, par exemple, un nouvel emploi, un résultat scolaire exceptionnel qui m’éviteraient une situation où j’aurais à me justifier, à m’expliquer, à rendre des comptes ou qui m’empêcherait de sentir la mort qui rôde autour de moi ?


Mes émotions non exprimées sont en ébullition. Et quand je me permets de finalement dire les choses, je peux encore me sentir inconfortable ou coupable. Je ne me donne pas la permission de demander de l’aide aux autres.


Peu importe la raison de ce malaise, j’accepte ↓♥ qu’il est temps de rester ouvert et de rouvrir ce canal même si ma vive sensibilité a été blessée. Mes besoins fondamentaux doivent être satisfaits et j’y ai droit comme tout le monde. Je reste ouvert à mes besoins et centré sur mon être intérieur si je veux éviter ce genre d’angine au niveau de la gorge. J’accepte ↓♥ de demander pour ainsi ouvrir mon cœur♥ à recevoir les cadeaux de la vie.





ANGINE DE POITRINE OU ANGOR
Angine vient d’un mot latin qui est le verbe ANGO qui signifie serrer, étouffer, donnant ANGOR qui signifie oppression puis angoisse. C’est une douleur très vive associée à la région principale du cœur♥ (centre énergétique de l’amour).

Ce manque temporaire d’oxygène au niveau des muscles du cœur♥ apporte toutes les conséquences que je connais : insuffisance du débit sanguin dans cette région, intervention chirurgicale, pontage, etc. Le cœur♥ représente souvent le moteur ou l’engin de mon système. L’angor est l’angoisse du cœur♥.


Lorsque je donne trop d’amour avec une attitude d’attachement, il se peut que le cœur♥ se fatigue de toutes ces préoccupations et qu’il n’éprouve plus suffisamment de joie dans ces situations (d’où le débit sanguin diminué). Si je suis en situation d’angine, il est possible que je prenne la vie et les choses que je fais et que j’aime beaucoup trop à cœur♥.


Mes inquiétudes autant que mes joies sont amplifiées exagérément : je m’irrite et je me blesse facilement, je vis de l’insatisfaction, de la tristesse ou de l’irritation par rapport à une situation qui, somme toute, n’est pas si grave que cela.


J’ai l’impression d’être bafoué. C’est comme si dans mon cœur♥, c’était la guerre... Quelle est la personne que je veux « serrer » tout contre moi en permanence et que je peux refuser de laisser aller si le moment en est venu ? Mon attention est constamment sur cette chose ou personne. Je veux que « nous soyons unis à jamais » mais cela n’est peut-être pas possible. Au lieu de me détacher et de couler avec le courant de la vie, je veux contrôler, je veux tout garder. Cela est lourd à porter et amène une incertitude quant à la direction à prendre. Le sentiment de perte, de vide quand je laisse aller peut faire peur et cela est très douloureux si je garde tout pour moi, que je cache mes émotions à l’intérieur de moi.


Il se peut que je reçoive un premier signal d’alarme de mon corps à la suite de ces états d’être : spasmes ou douleur perçant le cœur♥. Ce dernier lance un S.O.S. afin que je prenne conscience des sentiments qui m’habitent et du fait que je suis en quelque sorte en train de me détruire par mes pensées disharmonieuses, mettant en péril mon harmonie intérieure, et me donnant « mauvaise conscience ».


De grandes joies peuvent aussi amener des crises d’angine car, à ce moment, le centre d’énergie de l’amour (le cœur♥) s’ouvre davantage et peut activer la mémoire de grandes peines qui sont présentes et ainsi provoquer une crise d’angine.


Je fais peut-être beaucoup par obligation et non avec joie et plaisir. Ainsi, la joie arrête de circuler. C’est comme si je mettais l’attention sur les autres (leur bonheur et leurs malaises) plutôt que sur mon bien-être à moi en premier. Mon ego est tellement présent et actif qu’il est séparé de la totalité de l’être, ce qui entraîne un blocage sur le plan émotionnel. C’est une augmentation inconsciente de l’estime de soi en plaçant presque exclusivement l’attention sur autrui.

C’est le principe judéo-chrétien du don par le sacrifice : Donner aux autres ! Je deviens vulnérable et la peur de m’ouvrir à ceux que j’aime se manifeste. « Plus rien ne m’atteint, mais les douleurs commencent ! » Spasmes, points au cœur♥, extrémités froides (mains et pieds). Mon corps m’avertit sérieusement que quelque chose cloche (cet avertissement est généralement plus reconnaissable sur le plan métaphysique psychique que physique).


Je peux vouloir inconsciemment quitter la « vie terrestre » parce que j’ai l’impression d’être étouffé par les soucis et que je ne sais pas comment m’en sortir, mais le temps n’est pas nécessairement venu !


Je me sens écrasé, opprimé et je n’ai plus le goût de faire des efforts. Qu’est-ce que je crains, au fond ? Il est intéressant de prendre conscience que puisque l’angine se manifeste par une restriction des vaisseaux sanguins, je dois me demander si je restreins ou limite l’amour que les autres me donnent ? Est-ce qu’il est facile pour moi d’accepter ↓♥ l’aide que l’on m’offre ? Est-ce que je mérite tout ce qu’on m’offre ? Ou ai-je tendance à vouloir contrôler ce qu’on me donne, ne sachant pas comment je réagirais à une « surdose » d’amour et d’affection ? Je vais avoir tendance à jouer « à la patate chaude » (le cœur♥ étant communément appelé la « patate » au Québec) car je redonne tout de suite ce que j’ai reçu, ne sachant pas accepter ↓♥ dans mon cœur♥ les cadeaux reçus.


Je peux avoir l’impression qu’on me demande beaucoup trop et qu’il faudrait que je règle les difficultés de tout un chacun. Cela m’amène à avoir une attitude de mépris.


Cependant, toutes ces situations peuvent provenir de mon attitude par rapport à moi-même je peux être une personne de type compétitif qui centre toute mon énergie sur moi, qui m’en demande énormément et qui met de côté toutes mes difficultés affectives. Mon cœur♥ souffre alors de ne pas parler de mes émotions.


Je prends conscience que la vie est un échange continuel. Je donne autant que je reçois, comme la contraction et la dilatation des vaisseaux sanguins, sinon je vis un déséquilibre et mon attention doit revenir à cet équilibre nécessaire à une vie saine. C’est un processus fondamental dans l’existence humaine car je suis un être divin qui doit s’exprimer dans cet équilibre.

Ma prise de conscience est celle-ci : J’accepte ↓♥ de cesser de prendre la vie au sérieux et je reste ouvert ! C’est facile car je n’ai pas envie de mourir mais j’ai envie de vivre, de m’ouvrir à l’amour et de cesser toute lutte de pouvoir. Je mets mon attention sur les beaux côtés de la vie. J’apprends à m’aimer tel que je suis mon énergie vitale pourra ainsi reprendre vie. Ce sont les premiers pas vers un rétablissement sérieux de cette maladie. J’exprime ce que je vis et j’apprends à m’accepter ↓♥ tel que je suis. Je prends soin de moi car mon bonheur ne peut dépendre que de moi. Je passe de la honte et de la haine à l’amour. Un dernier point à signaler surveiller toutes les expressions reliées au cœur♥ « un cœur♥ de pierre, un cœur♥ dur, il n’a pas de cœur♥, c’est un sans cœur♥ », etc. Chaque expression est l’indication qu’il se passe quelque chose qui mérite mon attention...

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Décodage issu du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies" de Jacques MARTEL. AUTISME L’autisme est le refus ultime de faire face à la réalité physique du monde extérieur, ce qui amène une for