top of page

CALCULS (en général) CALCULS BILIAIRES et CALCULS RENAUX

Décodages émotionnels issus du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies" de Jacques MARTEL.






Le calcul est une concrétion pierreuse qui se forme par précipitation de certains

composants (calcium, cholestérol) de la bile ou de l’urine.


Le calcul est l’accumulation (ou « l’addition ») d’idées fausses, de durcissement dans sa position, de repli ou de frustration, de conceptions erronées de la réalité, ce qui peut être illustré par l’expression « Faire une erreur de calcul ».

Ce peuvent être aussi des émotions et des sentiments refoulés ; une concentration de pensées telle une masse d’énergie qui se solidifie et se cristallise au point de former des pierres très dures dans l’organe où la cause de la maladie se manifeste.


Me sentant inférieur aux autres, je cultive des chagrins et je me sens amer par rapport à la vie.


Mon entêtement me fait m’éloigner de mes vrais besoins. J’ai l’impression qu’on empiète sur moi, sur mon « territoire ».


CALCULS BILIAIRES OU LITHIASE BILIAIRE

Le calcul biliaire est généralement un ou des dépôts de cholestérol ou de calcaire.

Dans le langage populaire, on dit parfois « avoir des pierres au foie ».

Il vient de la bile. Ce liquide sécrété par le foie sert à la digestion des aliments.

La bile est stockée dans la vésicule biliaire et le calcul formé se retrouve dans cette même vésicule (un seul gros ou plusieurs petits).


La bile est amère, visqueuse et manifeste l’amertume intérieure, la peine, l’agressivité, l’insensibilité, le ressentiment, la frustration ou le mécontentement que j’ai et que je sens envers moi-même ou envers une ou plusieurs personnes.


Les calculs représentent une douleur plus profonde que les simples symptômes au niveau de la rate, du foie ou de la vésicule biliaire.

C’est de l’énergie cristallisée, des sentiments et des pensées très durs et remplis de colère, d’amertume, d’envie et même de jalousie solidifiées sous forme de

cailloux, et qui ont été entretenus et accumulés au fil des années.


Ce peuvent être aussi un talent, une force que je n’ai jamais voulu utiliser parce que je ne me sentais pas assez bon, vulnérable ou inférieur.

J’accumule mes forces intérieures au lieu de les utiliser.


J’ai de la rage, mais elle est tournée contre moi car je sais tout au fond de moi mes capacités.

J’ai décidé un jour de me cacher pour me protéger du monde extérieur.

Je fuis leur jugement.


Les calculs peuvent être « cachés » depuis longtemps, mais une émotion soudaine et violente peut les faire surgir « consciemment » avec des douleurs intenses.

Souvent, je suis décidé à aller de l’avant, à foncer, à ouvrir des portes mais quelque chose m'arrête, me limite ou m’étouffe, et mes actions sont souvent exécutées par peur.

Je deviens alors frustré de la vie, je manifeste des attitudes « amères » et irritantes vis-à-vis des gens, je n’arrive pas à me décider car je manque de courage et mes forces intérieures sont mal canalisées.

Je n’ai pas la maîtrise de moi-même. C’est la raison pour laquelle j’ai des calculs biliaires.


Qu’est-ce qui influence ma vie ? Suis-je trop orgueilleux ?

Quelles sont les dettes du passé (autant pécuniaires qu’émotionnelles ou spirituelles) qui me restent à payer mais que j’ai oublié ou que je voulais

volontairement omettre de rembourser ?


CALCULS RÉNAUX OU LITHIASE URINAIRE

Les calculs rénaux, aussi appelés pierres au rein, sont reliés au rein, siège de la peur.

C’est la formation de pierres ou cristaux venant de quantités abondantes de sel, de calcium, d’oxalates et d’acide urique.


L’acide urique représente de vieilles émotions à évacuer.

Le calcul peut se former dans les différentes parties du système urinaire.


C’est une masse d’énergie solidifiée créée à partir des pensées, des peurs, des émotions et des sentiments agressifs éprouvés envers quelqu’un ou une situation. Le rein étant un filtre d’émotions des déchets du corps, l’abondance des sels

d’acide urique indique la grande quantité de sentiments agressifs solidifiés car ils ont été longtemps retenus.


« Je vis des frustrations et des sentiments agressifs dans mes relations depuis si longtemps que mon attention est uniquement fixée là-dessus ».


Ma vie affective est un échec et je me dis que le bonheur n’est que pour les autres. Une personne équilibrée a les « les reins solides », mais différents traits de caractère peuvent causer les calculs : je suis très autoritaire, souvent à l’extrême, dur envers moi-même et les autres, je décide et je fais mes choix en « réaction », je reste sérieusement accroché au passé, je manque de volonté et de confiance.

Je suis drastique dans mes opinions et mes choix.


Les calculs rénaux impliquent souvent un tiraillement intérieur entre ma volonté et mes décisions qui amènent un excès d’autoritarisme : me sachant faible et ayant peur, je « mobilise » toutes les forces disponibles en un même endroit pour accomplir certaines tâches, et lorsque la période de stress est passée, cette concentration durcit pour former les calculs.


J’ai réprimé toute ma spontanéité qui s’est durcie pour vivre en fonction des autres. Tout est calculé, planifié d’avance pour éviter les surprises et me donner un sentiment de contrôle sur ma vie.


Il y a donc un « moi » qui a une de mes personnalités qui vit en société et il y a l’autre « moi » qui vit caché dans une garde-robe et qui est constitué de toutes ces émotions que je réprime.

Mes énergies créatives s’accumulent et mon agressivité aussi. Tous les non-dits qui demandent à sortir, s’exprimer et qui sont retenus se transforment en calculs rénaux.


J’ai l’impression qu’on me surveille et que je dois être sur mes gardes à tout moment.

J’ai tendance à vivre dans l’isolement, me sentant incapable de communiquer ou coupable.

Je m’interdis de faire beaucoup de choses.

Je laisse les autres m’envahir ou envahir ma vie et je ne peux pas délimiter ce qui m’appartient.


Calculs biliaires ou calculs rénaux, si vous vous ressentez émotionnellement et ou psychiquement dans ces origines, si vous en avez marre de souffrir intérieurement, de ne pas trouver cette place qui est la vôtre, de vous libérer de votre propre prison, contactez-moi afin de libérer ceci en soins et retrouver l'apaisement, la liberté d'être vous sans plus rien garder de si dangereux pour votre santé en votre Corps.


Caroline MUSEREAU

Canal de Guérisons et Ouvreuse de Consciences

www.guerircorpsetame.com

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page