• Guérir Corps et Âme

L'AMNÉSIE

Décodage émotionnel extrait du "Grand Dictionnaire des Malaises et des <maladies" de Jacques MARTEL.



AMNÉSIE
L'amnésie est la perte de ma mémoire, partielle ou totale, autant des informations déjà acquises dans le passé que celles présentes. L'amnésie est comparable à la maladie d'Alzheimer sous plusieurs aspects.

La personne amnésique souffre terriblement du moment présent dans sa vie actuelle. Mon désir de fuir et de « partir » est tellement grand (peu importe la situation vécue) que je me replie sur moi par douleur, colère, incapacité ou désespoir et je m'enferme en devenant insensible à presque tout.


En devenant amnésique, je ne suis plus responsable de moi-même car je me sépare de mon conscient. Je me remets donc entre les mains des autres. J'ai l'impression qu'ainsi, on ne pourra pas me juger et me condamner.


Je m'évade, je m'engourdis ou je me rends insensible à une personne ou à une situation.


Je refuse de vivre les situations et les expériences de tous les jours, peu importe leur intensité. La douleur intérieure est proportionnelle à la gravité de l'amnésie, qu'elle soit partielle (occultation mentale partielle d'images très douloureuses de l'enfance) ou totale (tentative inconsciente d'avoir une nouvelle vie et un nouveau désir de vivre car je ne peux plus vivre avec cette première vie !).


La honte et la culpabilité peuvent se manifester, quelle que soit la raison.

Je tente d'ignorer plusieurs choses, dont ma famille et plusieurs situations difficiles. Je suis plus ou moins séparé de la réalité présente.


L'amnésie se manifeste au moment où j'ai l'impression que j'en porte trop lourd sur mes épaules, que je suis surchargé dans les tâches à accomplir, qu'il y a un très grand danger. Je ne sais plus où me diriger et j'ai l'impression que je risque « d'éclater » à tout moment. Il est fréquent de vivre une « amnésie partielle » par rapport à une situation difficile et que je préfère oublier pour ne pas avoir à rentrer en contact avec des émotions douloureuses par exemple la séparation d'un être proche.


Le processus d'acceptation ↓♥ et d'intégration est très important car le phénomène d'occultation de certaines expériences par le mental peut me jouer des tours dans des expériences futures. Il est possible que je vive certaines d’entre elles sans savoir ni comprendre pourquoi elles m’arrivent !


J’accepte ↓♥ la prise de conscience quotidienne par rapport à qui je suis et à ce qu’il me reste à régler dans ma vie pour reprendre contact avec mon vrai moi supérieur.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Décodage issu du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies" de Jacques MARTEL. AUTISME L’autisme est le refus ultime de faire face à la réalité physique du monde extérieur, ce qui amène une for