• Guérir Corps et Âme

LES BRÛLURES...

Décodage émotionnel extrait du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies" de Jacques Martel.


La brûlure, par différentes sources physiques (chaleur, froid, etc.), provoque une lésion de la peau.


La peau est la limite entre l’intérieur et l’extérieur, la frontière entre mon univers intérieur et le monde autour de moi.

Il y a quelque chose qui me brûle à l’intérieur : une profonde douleur, des émotions profondes, lugubres et violentes, refoulées (colère, chagrin, désespoir) si bien que je retourne tout ceci contre moi sous forme de culpabilité et d’autopunition (brûlure).


Une brûlure peut impliquer plusieurs niveaux du corps (la chair, le tissu mou, les liquides du corps, parfois les os).

Une brûlure « émotive » ou « mentale » se manifeste physiquement d’une manière très forte et agressive.

Je vérifie la partie du corps brûlée.


Pour les mains, c’est probablement parce que je me sens très coupable d’accomplir quelque chose relié à une situation dans le présent et que je persiste à m’entêter par rapport à quelqu’un ou une situation.


Pour les pieds, ils concernent l’avenir et la direction prochaine de mes actions.

Il se peut que je vive une peur de connaître une nouvelle personne ou une nouvelle situation parce que je brûle de la connaître.


Je crains peut-être que mes projets s’envolent en fumée.


Je peux avoir un désir brûlant de me retrouver avec une personne que j’aime.


Je peux « jouer avec le feu » dans une situation précise de ma vie et j’ai besoin d’être plus vigilant dans les choses à dire et à faire.


Je peux aussi vérifier le type de brûlure : les liquides (eau bouillante, gaz) peuvent être reliés à une réaction émotionnelle violente alors qu’une brûlure avec une substance plus solide (braise, métaux, etc.) implique davantage une brûlure (combustion) sur les plans mental ou spirituel.


Des brûlures légères me rappellent d’aller plus lentement et de mettre mon attention sur le moment présent, au lieu d’éparpiller mes énergies et de mettre mon attention sur plusieurs choses à la fois.


Une brûlure plus importante manifeste des émotions plus violentes et destructrices. Je me sens « brûlé » par quelqu’un ou une situation, soit présente soit passée qui est cristallisée à l’intérieur de moi.

Je regarde quelles sont les émotions que je vis qui me « brûlent » de l’intérieur.


Je me sens pris, comme si ma liberté était brimée.


J’accuse les autres mais c’est moi qui ai besoin de me responsabiliser et de me respecter afin d’amener les autres à me respecter aussi.


Il existe différents types de brûlures que l’on classe en fonction de leur profondeur. Ainsi, tout ce qui a été dit plus haut est valable pour ce qui suit avec plus ou moins d’intensité, selon la « profondeur » de la brûlure.


Ainsi, les brûlures au premier degré qui touchent la partie superficielle de la peau, comme un coup de soleil, peuvent impliquer de la contrariété dans des situations de ma vie.


Celles au deuxième degré ont trait davantage à de la peine par rapport à un ou des aspects de ma vie que je juge importants.


Les brûlures au troisième degré, qui affectent la peau dans toute sa profondeur, peuvent attaquer un muscle, un tendon ou un organe.

Ces brûlures correspondent à une colère et une agressivité intenses qui percent mes protections naturelles tant physiques que psychiques.

On ne peut revenir physiquement en arrière sur les cas de brûlures graves.


Cependant, toutes les qualités divines (amour, tendresse, respect, etc.) peuvent se manifester pour me permettre d’intégrer l’expérience d’une brûlure importante.

Au lieu de voir seulement les difficultés et les problèmes de ma vie, j’accepte de voir maintenant l’amour dans chaque situation de ma vie.

L’amour est partout et je reste ouvert pour tirer les leçons des expériences que je vis. C’est le processus normal d’intégration au niveau du cœur.

Je peux donc guérir autant mes blessures intérieures qu’extérieures.


Voilà,si vous vous retrouvez dans ce genre de situations, n'hésitez pas à venir me consulter pour comprendre, dépasser et guérir cette situation.


Belle journée à vous ! Je vous embrasse !


Caroline

7 724 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Décodage issu du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies" de Jacques MARTEL. AUTISME L’autisme est le refus ultime de faire face à la réalité physique du monde extérieur, ce qui amène une for