• Guérir Corps et Âme

SYMBOLISME DES DENTS

Décodage émotionnel tiré du Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies de Jacques Martel


Je vois à ma gauche les maxillaires supérieur (dents 11 à 18) et inférieur (dents 41 à 48) droits de la personne qui correspondent au cerveau gauche (côté rationnel, concret, matériel, analyse).


Je vois à ma droite les maxillaires supérieur (dents 21 à 28) et inférieur (dents 31 à 38) gauches de la personne qui correspondent au cerveau droit (affection, intuition, désir, sensibilité).


Puisque les dents sont vivantes et qu’elles ont un processus d’évolution qui s’échelonne sur plusieurs années, il est intéressant de noter que chacune d’entre elles est reliée à un sentiment ou émotion qui, mal géré, entraîne une faiblesse à cette dent en particulier.


S’il y a perte de dents du côté supérieur droit (dents 11 à 18), j’ai de la difficulté à trouver ma place.


Le côté supérieur gauche (dents 21 à 28) m’indique que j’ai de la difficulté à réaliser mon désir d’être.


Le côté inférieur droit (dents 41 à 48) fait référence à ma difficulté à construire ma vie concrètement.


Le côté inférieur gauche (dents 31 à 38) m’indique que je ne reçois pas la reconnaissance affective dont j’ai besoin de ma famille.


L’incisive centrale supérieure droite ( # 1 1 ) correspond au père, à la partie masculine chez l’humain, l’autorité, Dieu.

L’incisive centrale supérieure gauche ( #21 ) correspond à la mère, à la partie féminine chez l’humain. Si un espace se retrouve entre ces 2 dents, mes polarités féminine et masculine sont dissociées.

Si je suis une femme, je remets constamment en question ma relation avec mon conjoint.

Si je suis un homme, je vis une dualité par rapport à la femme : je suis attiré mais en même temps écœuré par elle.

Un espace entre ces deux dents dénote ma difficulté à former un couple, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de moi.

Si une de ces dents chevauche l’autre, la dent qui est par dessus représente le parent que je perçois comme étant le dominant et celle qui est plus à l’intérieur comme étant le parent que je perçois comme dominé ou effacé.


Les incisives centrales inférieures (# 31 et #41) font référence à la place qu’occupent concrètement, c’est-à-dire dans la vie quotidienne, la mère ou celle qui la représente (#31) et le père (#41) ou celui qui le représente.


Juste à côté se trouvent les incisives latérales (# 12, 22, 32, 42).

Elles sont en relation directe avec les incisives centrales.

Si j’ai de la difficulté avec un de mes 2 parents ou ce qu’ils représentent, les incisives latérales changeront de position, ma dynamique ou mes réactions par rapport au principe masculin et féminin étant remises en cause.

Ces dents seront devant ou chevaucheront les incisives centrales si je veux être plus fort que mes parents, devant eux, indépendants, non soumis à l’autorité.

Je veux dominer mes parents ou ceux-ci s’éclipsent d’eux-mêmes.

Plus elles sont vers l’avant, plus j’ai voulu me distancer de mes parents tôt.

Cette situation existe par rapport à ma mère si l’incisive latérale gauche (#22) chevauche la #21 et ce sera par rapport au père si c’est l’incisive latérale droite (#12) qui chevauche la # 11.

Si les incisives latérales se retrouvent en arrière des incisives centrales, j’adopte alors une attitude de soumission par rapport à un ou aux deux parents ou je me sens surprotégé


Les canines (# 13, 23, 33, 43) apparaissent au moment de la puberté (vers 13-14 ans), quand l’énergie sexuelle se développe.

Elles correspondent aux grandes transformations que je vis intérieurement.

Des difficultés par rapport à mon corps, ma sexualité naissante, à ma capacité à faire des choix affecteront mes canines.

La canine supérieure droite (#13) est reliée à un changement qui se voit ou se manifeste à l’extérieur, aux projets et à la vision du futur, aux devoirs et obligations qui peuvent m’amener à ne pas m’exprimer.

La canine supérieure gauche (#23) elle est reliée aux changements intérieurs et à la soumission. Si par exemple, j’ai de la difficulté avec l’apparition de mes menstruations, il a y des chances que la #23 sera affectée.

La canine inférieure gauche (#33) étant en face de la #23, elle correspond aux changements intérieurs qui se concrétisent à l’extérieur, dans ma famille. Si je dois tout vivre en silence, la #23 sera affectée. J’ai tendance à vivre en esclave et me sentir obligé de servir les autres.

La canine inférieure droite (#43) représente ma détermination et la croissance de mon corps. Si par exemple j’ai arrêté de grandir trop tôt, cela se voit dans la #43.


Les premières prémolaires (#14, 24, 34, 44) représentent qui je suis, ce que je veux. Si ces dents sont extraites, moi comme enfant, je me sentirai obligé de faire partie de la masse au lieu d’être un individu distinct. C’est comme si la collectivité est plus importante que l’individu.

Je me soumets à une autorité autre que la mienne.

La prémolaire supérieure droite (#14) montre de quelle façon je m’exprime dans la société, avec mes qualités et ma richesse intérieures. Si j’ai du mal à exprimer mes désirs et à prendre ma place, cette dent est déplacée.

La première prémolaire supérieure gauche (#24) est reliée à toute ma sensibilité, mon côté affectif intérieur. Mes désirs mal vécus et mes rêves d’enfant non réalisés par rapport à ces éléments amèneront des difficultés avec la #24.

La première prémolaire inférieure gauche (#34) m’indique de quelle façon j’exprime ma volonté concrètement dans ma vie de tous les jours, particulièrement au niveau affectif (et surtout par rapport à l’amour maternel) tandis que celle de droite (#44) est reliée à l’amitié et la façon dont je mets à terme mes projets. Si je suis contrarié d’une façon marquée face un projet qui me tient à cœur la #44 sera atteinte.


Les deuxièmes prémolaires (#15, 25, 35, 45) sont reliées aux désirs que je veux réaliser et aux trahisons (père, mère, dans le couple, en amitié). C’est toute ma créativité qui est en cause. Si je ne peux pas l’exprimer, ces dernières seront affectées.

La deuxième prémolaire droite (#15) fait référence à ce que je veux développer à l’extérieur. Le fait de ne pas pouvoir avoir d’enfants, quelle qu’en soit la raison, est un exemple de quelque chose que je voudrais créer mais qui ne s’est pas réalisé.

La deuxième prémolaire gauche (#25) renferme mes habiletés particulières que je manifeste ou non, qui je suis vraiment. Elle renferme toutes mes possibilités passées et présentes.

La deuxième prémolaire inférieure gauche (#35) est reliée à ma relation avec ma mère dans le concret et comment je suis affecté par ses énergies, comment je me sens libre ou étouffé par celle-ci. Plus je me sens pris, étouffé par ma mère, plus cette dent penche vers l’intérieur.

La deuxième prémolaire inférieure droite (#45) fait référence au travail et à la trahison impliquant un(e) ami. Une difficulté à organiser des projets concrètement pourra affecter cette dent aussi.


Les premières molaires (#16, 26, 36, 46) apparaissent à l’âge de 6 ou 7 ans et elles montrent de quelle façon je prends ma place ou non et mon besoin d’être reconnu par les autres.

La première molaire supérieure droite (#16) se rapporte spécifiquement à la place que je désire prendre dans la société, extérieurement tandis que la première molaire gauche (#26) est reliée à la place que je désire prendre et qui me permet d’extérioriser mon côté sensible et émotif.

La première molaire inférieure gauche (#36) exprime si je suis bien reconnu au niveau affectif ou non, spécialement de mes parents. Je peux avoir l’impression de ne pas exister ou de ne pas être aimé comme je le voudrais et la #36 réagit.

La première molaire inférieure droite (#46) se rapporte au travail d’une façon très concrète. La difficulté à concrétiser un projet ou mettre sur pied une entreprise agira sur la #46. Elle est reliée à la notion de désir, de mort et de renaissance. Si j’ai failli mourir étant très jeune ou si la mort a été présente d’une façon intense, que la personne soit décédée ou non, la #46 sera affectée.


Les deuxièmes molaires (#17, 27, 37, 47) apparaissent vers l’âge de 12 ans. Elles font référence à mes interactions avec les autres et comment je suis perçu.

La deuxième molaire supérieure droite (#17) se rapporte à la vie de tous les jours et au travail. Si mes rapports avec les autres sont disharmonieux, la #17 réagira.

La deuxième molaire supérieure gauche (#27) montre mes rapports intérieurs avec les autres mais au niveau de mes émotions. Des attentes qui ne seront pas rencontrées par rapport aux attitudes des autres envers moi vont affecter la # 27.

La deuxième molaire inférieure gauche (#37) réagira à son tour si, en plus d’une déception par rapport à une attitude précise, la personne fait un acte dans le physique qui va amplifier cette déception.

La deuxième molaire inférieure droite (#47) se rapporte à mes rapports en eux-mêmes. Les situations de conflits intenses où des paroles ou des gestes ont été posés rendront la # 47 plus vulnérable.


Les dents de sagesse (#18, 28, 38, 48) apparaissent vers l’âge de 21 ans, âge où j’intègre mon côté spirituel. Elles représentent le monde dans lequel j’évolue mais aussi le monde spirituel, ma mission, ma valeur personnelle et la relation d’aide. Ce dernier est accessible par la voie mystique, c’est-à-dire plus orientée vers la religion et ses mystères ou par la connaissance ésotérique. Je choisis la voie de la connaissance plus que le mystique si mes dents de sagesse sont absentes.

Si j’ai des dents de sagesse que sur le maxillaire supérieur, j’ai de la difficulté à intégrer dans mon quotidien ma connaissance des plans supérieurs, invisibles.

Quand elles ne sont que sur le maxillaire inférieur, je mets beaucoup d’énergie dans mes actions au quotidien pour réintégrer le monde physique.

La dent de sagesse supérieure droite (#18) fait référence à la force que j’ai à développer pour m’incarner, m’intégrer dans le monde à tous les niveaux.

La dent de sagesse supérieure gauche (#28) correspond à ma peur de ne pas m’intégrer dans le monde. Ma faible estime de moi est porteuse d’une peur d’être rejeté.

La dent de sagesse inférieure gauche (#38) fait référence à ma capacité à extérioriser mes points de vue et mes émotions au monde qui m’entoure et la dent de sagesse inférieure droite (#48) est influencée par ma capacité à m’intégrer dans le monde physique, à être bien ancré.


Voilà mes chouchoux !!! Bluffant, non? ;)


N'hésitez pas à venir décoder plus personnellement vos situations en séance !


Belle journée !


Caroline.

31 941 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Décodage issu du "Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies" de Jacques MARTEL. AUTISME L’autisme est le refus ultime de faire face à la réalité physique du monde extérieur, ce qui amène une for